A+ A A-

Studio Kalangou : une année au service de la population du Niger

Kalangou

Studio Kalangou, le programme d’information de la Fondation Hirondelle au Niger, a fêté son premier anniversaire le 18 janvier 2017. Un an plus tôt, le lundi 18 janvier 2016, l’équipe composée de journalistes et techniciens nigériens, encadrés par le Rédacteur en chef et la Représentante de la Fondation Hirondelle au Niger démarrait la production des premiers journaux de Studio Kalangou en haoussa, zerma et français.

Le programme était alors diffusé chaque jour par un réseau de 10 radios partenaires à Niamey, Agadez, Diffa, Dosso, Tillaberi, Maradi, Tahoua et Zinder. Le début d’une mission ayant pour principal défi celui de convaincre les auditrices et auditeurs du pays par l’indépendance, la diversité, la qualité et la pertinence de cette nouvelle offre d’information. Le défi également, d’apporter une différence dans le renforcement des capacités des partenaires qui travaillent avec ce projet.

Douze mois plus tard, ces défis sont partie relevés : Studio Kalangou a réussi à accrocher les auditeurs et à s’inscrire dans le paysage médiatique avec une information et un style perçus comme indépendant, novateur, qui reflète la réalité du Niger et s’adresse aux citoyennes et citoyens pour les aider dans leur quotidien. Ce nouveau programme s’est notamment démarqué avec une couverture inédite des élections présidentielles en février 2016. Les auditrices et auditeurs ont pu suivre en temps réel le déroulement du scrutin et l’ambiance dans les différentes régions. Studio Kalangou se démarque chaque jour en donnant la parole à tous, autorités à Niamey ou simples citoyens à Bouza, maraîchers des bords du Niger ou éleveurs à Dolbel…  

Les programmes sont désormais relayés par 20 radios partenaires, dans toutes les capitales régionales et des villes et communes secondaires. Ce partenariat avec les radios permet aux communautés de se retrouver à nouveau en phase avec ces radios, et permet à ces dernières de fidéliser leur audience, comme l’attestent aussi bien les témoignages d’auditeurs que de responsables de radios. L’offre en langues s’est enrichie avec le Fulfulde et le Tamasheq. Les stagiaires des radios partenaires ou des institutions de formation reconnaissent dans les programmes d’immersion qui leur sont proposés une véritable opportunité pour renouveler leurs pratiques professionnelles et saluent le caractère pratique, orienté vers l’action de la formation dispensée.

Ces actions n’auraient pas été possibles sans le soutien des donateurs de Studio Kalangou : la Coopération Suisse, la coopération britannique et l’Union européenne. Par ailleurs, le projet ne se serait pas développé sans les acteurs institutionnels et partenaires médiatiques nigériens dont la collaboration ou les conseils ont été précieux. Les défis restent cependant toujours nombreux : conquérir l’auditeur est un succès, le garder est un défi permanent. Garder la confiance des partenaires est aussi un challenge : les radios qui diffusent, les institutions et organes de médias qui envoient des stagiaires, et les institutions qui soutiennent Studio Kalangou au plan technique ou financier. Toute l’équipe de la Fondation Hirondelle en charge de ce projet espère pour 2017 consolider les acquis en obtenant de nouveaux soutiens pour continuer à apporter les informations dont la population a besoin.

Ce premier anniversaire a été symboliquement marqué par des reportages sur l’antenne de Studio Kalangou, avec des témoignages d’auditeurs, à écouter ici :
http://www.studiokalangou.org/index.php/journaux/8510-journal-du-18-janvier-2017