A+ A A-

La Fondation Hirondelle reçoit le 5ème prix Fondation Ousseimi de la Tolérance

Fondation Hirondelle Tunisie Kasserine 14 15.06.2015 58

La Fondation Ousseimi décerne son 5ème Prix de la Tolérance à la Fondation Hirondelle. La remise du prix aura lieu le 29 mars prochain à Genève. Cette distinction salue, selon les mots du Président Fondateur Khaled Ousseimi « une œuvre véritablement unique dont l’action désintéressée, impartiale et neutre en faveur de la liberté et de la vérité dans les médias a contribué de façon décisive, dans plusieurs pays, à promouvoir un monde plus tolérant, moins haineux et plus objectif car mieux informé. La Fondation Hirondelle a ainsi directement – et parfois même indirectement – aidé à cicatriser les plaies et à en éviter de nouvelles. Par la qualité de l’information qu’elle a promue, elle a su et pu encourager les êtres humains d’un même pays à une plus grande convivance, à plus de tolérance et d’acceptation les uns des autres, à une meilleur qualité de vivre-ensemble ».

C’est avec beaucoup de fierté et d’humilité que la direction et les équipes de la Fondation Hirondelle reçoivent l’annonce de ce prix, qui intervient à un moment charnière de notre histoire, après plus de 21 ans d’existence. Nous devons faire face à de nombreux défis, comme toutes les organisations de médias et organisations non gouvernementales intervenant dans les contextes plus compliqués. Le prix de la Fondation Ousseimi est un fort encouragement à poursuivre notre action en faveur de l’information des populations confrontées aux crises les plus profondes et violentes de notre époque.

La Fondation Ousseimi a été créée en 1990 par M. Khaled Ousseimi, entrepreneur et philantrope né en Syrie, ayant construit sa carrière au Liban et en Suisse. La Fondation Ousseimi a pour objectif de contribuer à un monde plus tolérant. Parmi ses activités, elle délivre des bourses d’études, et soutient des projets liés à la culture, à l’enfance et au développement de la condition féminine dans les pays méditerranéens. Elle remet « quand le Conseil de Fondation l’estime opportun » son Prix de la Tolérance à des personnalités ou institutions qui par « leurs idées, et surtout leurs actes (…) contribuent (…) de façon déterminante à plus de compréhensions entre les hommes et à un monde plus tolérant ». Ce prix est doté de 50 000 euros et d’une œuvre en bronze conçue par l’artiste libanais Karim Chaaya. Le premier récipiendaire du Prix Fondation Ousseimi de la Tolérance fut Nelson Mandela an 2004, suivi notamment du Festival de Fès des Musiques Sacrées en 2006 ou encore la Fondation Initiative et Changement de Caux en 2014.