A+ A A-

Niger - Le programme

Studio Kalangou, au rythme du Niger

 

 

studiokalangou logo

 

Diffusion et programme

 

Le programme de Studio Kalangou, produit depuis sa rédaction centrale à Niamey par des journalistes nigériens, est diffusé par un réseau de radios partenaires implantées dans toutes les régions du Niger :  dix radios diffusent le programme dès janvier 2016 et ce réseau sera étendu à vingt radios dans le courant de l’année.

Studio Kalangou offre un programme radiophonique quotidien de deux heures, composé de journaux d’information en 5 langues, de programmes d’éducation civique et de magazines sur la vie quotidienne des Nigériennes et des Nigériens, et d’une grande émission de débat et de dialogue.

Le Studio Kalangou a pour objectif final de contribuer à la professionnalisation du secteur médiatique nigérien.

-        Produire et diffuser des informations et programmes factuels, équilibrés, impartiaux et professionnels dans les 5 langues principales du pays (haoussa, zerma, peulh, tamashek, et français).

-        Créer un réseau de radio partenaires pour la diffusion de ces programmes dans toutes les régions du Niger.

-        Offrir une formation professionnelle pratique et intensive pour renforcer les capacités journalistiques et techniques des journalistes des radios partenaires et du secteur médiatique nigérien à travers l’accueil dans le studio de stagiaires venus de ces radios et autres institutions de formation des journalistes et techniciens radio au Niger.

 

Equipe de production - donateurs

 

L’équipe de Studio Kalangou est constituée d’une quinzaine de journalistes et de traducteurs travaillant au sein de sa rédaction centrale, complétée par un réseau de correspondants à travers le pays. Trois techniciens radio et informatique font aussi partie de la structure de production à Niamey.

Le Chef média de la Fondation Hirondelle, rédacteur en chef de Studio Kalangou, encadre cette équipe au quotidien. Un administrateur, et quelques postes de support travaillent aussi pour le projet à Niamey. L’ensemble de l’équipe est supervisé par la Représentante nationale de la Fondation Hirondelle au Niger.

Le projet est soutenu par la Coopération suisse, la Grande Bretagne et l’Union européenne.

 

Historique – partenariats

 

Dans le contexte pré et post électoral qui se profile, les médias ont un rôle primordial à jouer pour informer la population de ce qui se passe dans le pays, favoriser le dialogue entre les acteurs de la classe politique, et avec les citoyens, et éviter ainsi des tensions politiques et sociales. Le Studio Kalangou, dont la création résulte de consultations avec les acteurs représentatifs des différentes composantes du secteur des médias du Niger entend œuvrer, aux côtés d’autres acteurs médiatiques et institutionnels, à la mise en place de processus de dialogue entre les différentes composantes sociales et politiques, pour aborder de façon responsable, transparente et apaisée le prochain cycle électoral qui se tiendra en 2016 au Niger, et le suivi post électoral. Ses programmes vont permettre à la population nigérienne d’avoir une meilleure compréhension des enjeux de la gouvernance et des élections, promouvoir l’enracinement du dialogue et la participation à la vie publique, et contribuer ainsi à la stabilité et à la cohésion sociale. Deux de ses partenaires de mise en œuvre sont le Réseau des radios communautaires (RACOM) et l’Association des Promoteurs de radios et télévisions privées du Niger (APRTPN).

 

 Ancrage dans le contexte du Niger

 

Dans le contexte pré et post électoral qui se profile, les médias ont un rôle primordial à jouer pour informer la population de ce qui se passe dans le pays, favoriser le dialogue entre les acteurs de la classe politique, et avec les citoyens, et éviter ainsi des tensions politiques et sociales. Le Studio Kalangou, dont la création résulte de consultations avec les acteurs représentatifs des différentes composantes du secteur des médias du Niger entend œuvrer, aux côtés d’autres acteurs médiatiques et institutionnels, à la mise en place de processus de dialogue entre les différentes composantes sociales et politiques, pour aborder de façon responsable, transparente et apaisée le prochain cycle électoral qui se tiendra en 2016 au Niger, et le suivi post électoral. Ses programmes vont permettre à la population nigérienne d’avoir une meilleure compréhension des enjeux de la gouvernance et des élections, promouvoir l’enracinement du dialogue et la participation à la vie publique, et contribuer ainsi à la stabilité et à la cohésion sociale. Deux de ses partenaires de mise en œuvre sont le Réseau des radios communautaires (RACOM) et l’Association des Promoteurs de radios et télévisions privées du Niger (APRTPN).

Le « Kalangou » est un petit tambour très populaire au Niger, utilisé pour annoncer les nouvelles. Un symbole positif pour un projet d’information et de dialogue entre tous les habitants du pays.