A+ A A-

RDC: Kimpese: affrontements entre policiers et présumés adeptes de Bundu dia Kongo

IMG_8759.JPG

La police et les présumés adeptes du mouvement religieux interdit Bundu dia Kongo  (BDK) se sont affrontés dimanche 22 janvier dans la cité de Kimpese au Kongo-Central. Le bilan provisoire fait état d’un mort et des blessés graves, des maisons d’habitations, un poste de police  et des magasins pillés.

Les coups de feu, qui ont été entendus à Kimpese dans les après-midi, ont cessé dans la soirée, selon un membre de la société civile locale. Mais «une confusion totale règne» dans la cité, a poursuivi la même source, sans autres précisions.

D’après l’activiste de la société civile, "ce sont les adeptes de  Bundu dia Kongo qui sont allés en premier saccager" le domicile du vice-ministre des Infrastructures, Papy  Mantezolo, membre du parti politique Bundu dia Mayala. Et les policiers ont du intervenir en tirant des coups de feu, pour ramener le calme.  

Ces adeptes reprochent à ce vice-ministre, selon la même source, d’avoir tenu des propos jugés  injurieux à l’endroit de leur chef spirituel et autorité morale du parti politique Bundu  dia Mayala, le député Ne Muanda Nsemi. 

Ne Mwanda Semi et Papy Mantezolo sont en effet  à couteaux tirés, depuis la nomination de ce dernier comme vice–ministre. Ne Mwanda Nsemi lui reprocherait d’être à la solde du pouvoir en place, selon la même source.

Papy Mantezolo a confirmé à Radio Okapi le saccage de sa maison, en disant n’être pas en mesure d’en donner le bilan précis. Mais, les autorités policières n’ont pas été joignables.