A+ A A-

Les témoignages

« La chose la plus importante dont je me souvienne à propos de Radio Okapi, est le moment où elle a été lancée. Le pays était morcelé, il n’y avait plus de communication entre les différentes parties. Et lorsque la radio a été lancée, j’étais à Mbandaka, et le souvenir de ces premières émissions où tout le Congo redevenait «uni» était tout simplement grandiose. Je pense que ça contribue au développement de l’unité congolaise. Aujourd’hui, la radio a une nouvelle dimension parce qu’elle fait pratiquement du service public, et ce pays a vraiment besoin d’un service public fort. Probablement plus que d’autres endroits dans le monde. » Djo Tunda Wa Munga, cinéaste congolais.

« Radio Okapi est un brillant exemple, non seulement pour les médias dans les pays en situation de conflit ou post-conflit, mais pour les stations de radio du monde entier ». Alison Bethel Mc Kenzie, journaliste américaine et Directrice de International Press Institute, la plus ancienne association de journalistes et de médias pour la défense de la liberté de la presse dans le monde, qui a remis en septembre 2010 son prix annuel Pionnier des médias libres à Radio Okapi.